Accueil / Entreprise /

Decathlon étend sa flotte de robots Geek+ en Chine

, par Sylvain Chanourdie

Après Shanghai et Pékin, le distributeur d’équipements sportifs a automatisé un entrepôt de Dongguan avec plus de 70 nouveaux robots autonomes AMR. La crise du coronavirus renforce sa stratégie d’investissement intralogistique en Chine.

Le coronavirus n’a pas freiné l’automatisation des entrepôts chinois de Decathlon, bien au contraire. Entre février et avril 2020, plus de 250 robots AMR (Autonomous Mobile Robots) ont été déployés dans trois de ses entrepôts logistiques, à Shanghai (111 robots), Pékin (plus de 70 robots) et en avril dernier à Dongguan (plus de 70 robots). Les déploiements ont même été réalisés en partie « à distance » apprend-on dans une étude d’Interact Analysis commandée par le fabricant des robots, le chinois Geek+. La configuration des robots et la formation des équipes s’est ainsi faite via des outils collaboratifs tels que Zoom et WeChat... L’étude met en avant plusieurs gains de ce type de solutions goods-to-person autonomes pour la préparation de commande.

Gains de productivité

De fait, Decathlon avait tout intérêt à accélérer la cadence de l’automatisation, compte tenu notamment des précautions sanitaires à prendre pour les opérations en entrepôt et de l’absentéisme au pic de la pandémie. Selon le cabinet d’études, « le manque soudain de main d’œuvre a été atténué par le fait que la solution de Geek+ a permis de tripler la productivité des employés ». Et de citer l’exemple d’un entrepôt pour la logistique magasin de Shanghai dans lequel le taux de prélèvements est passé de 125 à 450 par heure et par employé, portant la productivité de l’entrepôt de 75 000 à 100 000 articles par jour.

Autre perturbation logistique atténuée par cette solution, le boom des commandes en ligne conjugué à la fermeture des magasins. Pour faire face au pic de commandes d’e-commerce, Decathlon a réaffecté des robots destinés à l’approvisionnement des magasins au service de l’e-commerce, un transfert d’un entrepôt vers un autre « quasiment réalisé du jour au lendemain ». L’étude cite également des gains de 40% d’espace de stockage.

Flexibilité de l’investissement

La coopération entre Decathlon et geek+ a débuté mi-2018 autour d’un projet de logistique e-commerce qui a abouti au déploiement de plus de 70 robots sur 3500m² en mai 2019. Une extension à la logistique magasin a suivi en juillet 2019, avec à nouveau plus de 70 robots supplémentaires. Selon Bruno Thellier, directeur technique supply-chain de Decathlon Chine, les AMR ont pour avantage notamment d’éviter de surinvestir : « Nous pouvons accroître fortement notre capacité d’automatisation en quelques mois à peine. Pas besoin de s’appuyer sur des prévisions à un an, nous pouvons répondre à des projections à court terme comme à l’augmentation soudaine de la demande ».

A l’avenir, l’incertitude pesant sur l’évolution de la demande devrait être renforcée par la crise actuelle estime Geek+. Le fabricant en conclut que Decathlon « ne peut pas se permettre d’investir maintenant dans des solutions d’automatisation fixes dont le gain se viendra pas avant cinq ans. C’est tout simplement un risque trop grand. Les robots mobiles sont la seule solution qui conviennent à leur stratégie ».

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 185 - octobre / novembre 2020

Stratégies Logistique n°185 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.