Accueil / Start-up /

FretLink, le commissionnaire de transport en ligne aux ambitions européennes

, par Luc Battais

Créée en 2015, la société Fretlink vient de lever 6 millions d’euros pour financer son développement. Cette start-up qui se définit comme « l’entreprise française spécialiste du pilotage et de l’optimisation des flux de transport » n’en est pas tout à fait une, pas plus qu’une plate-forme de mise en relation, et encore moins une bourse de fret. C’est en revanche un authentique commissionnaire de transport en ligne spécialiste du transport routier qui affiche d’importantes ambitions européennes.

FretLink achète du transport routier en son nom propre pour le compte des industriels qui le lui demandent et comme dans toutes les transactions de ce type, le transport est refacturé au chargeur avec prélèvement d’une commission. Fretlink n’est donc pas une simple plate-forme de mise en relation où le prestataire n’intervient pas dans le contrat de transport. C’est un commissionnaire de transport routier en ligne dont le service est totalement ouvert à tout type de client, chargeur ou transporteur.
Et cela change tout, car le fonctionnement de Fretlink (c’est son côté start-up) repose sur une batterie d’algorithmes qui analysent les flux en permanence de manière, entre autres, à ajuster sans cesse la capacité de transport disponible à la demande sur un grand nombre de routes et un grand nombre de types de transport aussi bien pour des lots partiels que pour des chargements complets.

Un réseau européen dans 3 ans

La capacité de transport est celle de transporteurs routiers référencés et notés par le site qui, de leur côté, peuvent proposer les moyens de transport dont ils disposent à un moment donné sur une route donnée. Paul Guillemin, DG et co-fondateur de Fretlink, annonce aujourd’hui un réseau de 2 500 transporteurs en France pour une flotte de 60 000 camions mais son ambition est d’atteindre 50 000 transporteurs partenaires partout en Europe dans les 3 ans.

Pas d’abord un marché d’affrètement spot

L’entreprise emploie aujourd’hui une trentaine de personnes et devrait en compter une cinquantaine d’ici la fin de l’année. Son équipe comprend une cellule d’exploitation constituée notamment de conseillers qui peuvent être joints au téléphone mais aussi un bureau d’étude et des analystes des flux ainsi que des commerciaux présents sur le terrain tant auprès des transporteurs que des chargeurs. Car l’ambition de FretLink n’est pas d’abord de gérer un marché d’affrètement spot mais bien de construire et piloter des plans de transport pour de grands donneurs d’ordres, en offrant à leurs exploitants une interface d’usage simple au quotidien.
L’entreprise a été crée par quatre personnes, Paul Guillemin (DG), Antoine Le Squeren (directeur produit), Didier Duval (directeur transport de FretLink) et Frédéric Menou (directeur technique). Le premier développait des TMS pour les entreprises de transport, le second était data-analyste à l’ONU, le troisième était transporteur routier, patron de LTD, membre du réseau Astre et artisan de la construction de son réseau palettes. Enfin,Frédéric Menou était « Chief Technology Officer de Captain Train ». Son rôle chez FretLink est d’encadrer l’équipe de développeurs et de garantir la pérennité et la fiabilité technique de la solution.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 165 - Juin / Juillet 2017

Stratégies Logistique n°165 est paru.

Hors-série n°14 - Value Chain Pharma

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Value Chain Pharma, qui s’est tenu à Paris - La Défense le 28 juin 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°13 - Value Chain Software

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Value Chain Software, qui s’est tenu à Paris - La Défense le 15 juin 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.