Accueil / Environnement /

Le programme EVE reconduit jusqu’en 2023

, par Erick Demangeon

L’annonce a été faite lors d’un webinaire consacré à sa mise en œuvre en Normandie, terre d’élection programme « Engagements volontaires pour l’environnement » (EVE) : près d’un tiers des transporteurs routiers engagés dans son dispositif Objectif CO2 sont normands. Les bilans national et régional ont aussi été l’occasion présenter les atouts du carburant Oléo 100.

Pour l’annonce de sa reconduction entre 2021 et 2023, un bilan national du programme EVE a été présenté le 10 décembre. Au total, 3 300 entreprises ont été sensibilisées et 829 se sont engagées depuis son lancement en 2018 : 732 transporteurs routiers (dont la majorité de marchandises) dans le dispositif Objectif CO2, 50 chargeurs dans FRET21 et 47 commissionnaires de transport dans EVCom. La somme des engagements de leurs chartes représente une réduction de 707 000 tonnes de CO2 par an : 66 % pour les transporteurs (dont 74 % de marchandises), 26 % pour les chargeurs et 4 % pour les commissionnaires. S’ajoutent 4 % issus d’entreprises de transport routier labellisées Objectif CO2 ; un label de trois ans obtenu sur audit reconnaissant un niveau de performance environnementale.

8,4 % de réduction de CO2

Depuis la création des différents dispositifs dès 2008, 1 819 entreprises se sont engagées dont 74 % de transporteurs routiers de fret, 3,5 % de chargeurs (FRET21 lancé en 2015) et 2,6 % commissionnaire (EVcom lancé en 2019). La moyenne des engagements de réduction de leurs émissions de CO2 sur les trois ans de leurs chartes s’élève 8,4 %. S’ajoutent là encore 472 transporteurs labellisés depuis 2015 dont 321 qui le sont actuellement.
Décliné à la Normandie, le programme EVE a permis à 28 transporteurs de s’engager dans le dispositif Objectif CO2 en 2020, dont plus de 80 % intervenant dans le transport de marchandises, plus deux labels délivrés toujours dans le fret. Depuis le lancement du programme en 2018, ce sont 203 transporteurs qui ont signé la charte Objectif CO2 avec un taux de renouvellement de 67 %. La moyenne des engagements de réduction de leurs émissions de CO2 sur trois ans s’élève à 7,5 %.

La Normandie carbure à l’Oléo 100

Ce bilan régional a été accompagné d’une présentation du nouveau carburant Oléo 100. Végétale et fabriquée sur le territoire national par le groupe Avril, cette énergie est produite à partir de graines de colza récoltées en France. Elle s’adresse aux flottes qui disposent de leurs propres capacités de stockage et de distribution sachant que l’Oléo 100 n’est pas disponible en station-service. Immédiatement miscible et substituable au gazole sur les véhicules diesels, ce carburant est utilisable par tous les poids lourds Euro 1 à 5, et Euro 6 si homologués ou équipés d’un kit « constructeur » spécifique. Certifiée par Bureau Veritas et l’ADEME, la baisse des émissions de CO2 permise par l’Oléo 100 est de 60 % a minima et jusqu’à 80 % pour les particules par rapport au diesel. Proposé à un coût équivalent au gazole, ce carburant est proposé avec sa cuve de stockage (mise à disposition gratuite). Aujourd’hui, un millier de poids lourds le consomment en France et 130 cuves y ont été installées. Avril a produit 13 000 m3 d’Oléo 100 en 2020 et prévoit une production de 80 000 m3 en 2021 et de 300 000 m3 en 2023.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 186 - décembre 2020 / janvier 2021

Stratégies Logistique n°186 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.