Accueil / Transport /

Interview : Channel 5 ou les premiers pas de l’intelligence artificielle dans les ports

, par Erick Demangeon

Meilleure innovation logistique lors des assises du Port du futur, le service Channel 5 est une aide à la décision en milieu portuaire. Dominique Lebreton, membre du directoire et directeur audits, projets et commercialisation chez Marseille Gyptis International (MGI) à l’origine du dispositif décrit un fonctionnement basé sur un moteur d’intelligence artificielle conçu avec le CEA Tech.

Stratégies Logistique : Quels sont les principaux services délivrés par Channel 5 ?

Dominique Lebreton : Au nombre de 3, Channel 5 interviendra tout d’abord comme un web service. Il informera tous les acteurs concernés par le port, reliés ou non à son Cargo Community System (CCS), sur la fluidité Entrées/Sorties, la détection de pannes, de congestion etc. Grâce à l’historique de ses trafics, de données collectées en temps réel et d’annonces sur son activité future, Channel 5 fournira des prévisions de trafics actualisées sur différentes mailles de temps. Cette analyse prédictive facilitera les organisations et ressources à mettre en œuvre au bon moment et au bon endroit. Aide à la décision, Channel 5 détectera les aléas et apportera enfin une assistance dans leur gestion en préconisant les mesures à prendre.

Quelle contribution apporte l’intelligence artificielle à Channel 5 ?

DL : Chacune de ses fonctionnalités suppose une centralisation et le traitement automatisé d’une masse très importante d’informations de sources différentes. L’intelligence artificielle développée avec CEA Tech dispose de la puissance de calcul et des capacités de stockage nécessaires. Elle permettra aux acteurs de réduire leur charge de travail et de prendre la décision la plus adaptée suivant le contexte.

Les services Channel 5 interviennnent-ils de façon complémentaire à un CCS  ?

DL : L’une de ses sources d’informations peut être un CCS qui centralise déjà les données d’une communauté portuaire. A l’échelle d’un terminal, Channel 5 peut également être complémentaire à un Terminal Operating System (TOS) et, à l’échelle d’un écosystème plus vaste, intervenir dans le cadre d’un Smart Port. Telle est d’ailleurs l’approche retenue par MGI, partenaire digital de la démarche Smart Port engagée par la métropole Aix-Marseille Provence.

Quand pensez-vous déployer Channel 5 ?

DL : Des tests sont en cours à Fos avec Seayard. Ils servent à bâtir un référentiel métier dans la manutention et la gestion d’un terminal à conteneurs. Ils seront suivis de tests sur d’autres terminaux portuaires. Le déploiement de Channel 5 sera progressif par grande filière. Pour les conteneurs et le roulier, sa finalisation est prévue en 2018. Channel 5 sera alors disponible en tant que module additionnel à notre nouveau CCS Ci5. Ce module sera également adaptable à tous les ports dotés d’un CCS ou pas.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 167 - Octobre/Novembre 2017

Stratégies Logistique n°167 est paru.

Hors-série n°15 - Value Chain Parts

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Value Chain Parts, qui s’est tenu à Toulouse le 22 novembre 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n°14 - Value Chain Pharma

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Value Chain Pharma, qui s’est tenu à Paris - La Défense le 28 juin 2017.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.