Accueil / Supply chain management / Progiciels /

Vacom vers la Smart Factory avec le WMS de viastore

, par Stratégies Logistique

Spécialisée dans la fabrication de composants pour la technologie du vide, l’entreprise allemande Vacom, siégeant à Iéna, a décidé de transformer sa production en une « smart factory ».

L’entreprise a travaillé avec l’éditeur viastore pour mettre en place une vision bout en bout, connectant son WMS viadat avec le MES ses solutions informatiques et robotiques. « Nos produits sont extrêmement complexes : ils se composent souvent de plusieurs centaines d’éléments », explique Kevin Möser, directeur du service de gestion de la chaîne d’approvisionnement de Vacom.

Vacom produit la plupart des composants, tels des brides par exemple, en lots allant jusqu’à 1 000 pièces. « Nos opérateurs passaient de plus en plus de temps à rechercher des composants et à les répartir sur leur poste de travail. Finalement, nous avions au moins un collègue par équipe qui ne faisait rien d’autre que de rechercher des marchandises », poursuit-il.

Connexion WMS et MES

Pour répondre à ce problème, Vacom décide de basculer son organisation vers le concept de smart factory, avec d’abord une représentation numérique du parcours de chaque composant pour savoir « où se trouve quel objet, de connaître le processus en cours et de voir qui travaille sur quelle machine », précise Kevin Möser.

Cette base a ensuite permis la mise en place d’une production s’appuyant sur la connexion entre le système d’exécution de la fabrication (MES) Hydra de MPDV Mikrolab GmbH et le WMS viadat de viastore Software, qui gérait déjà le magasin automatique. La gestion commune des données par le WMS, le MES et SAP ERP permet de réagir rapidement aux modifications effectuées par le client ou à de nouveaux besoins.

Interaction des systèmes

Le MES et le WMS transmettent des informations de manière autonome sans passer par SAP. Au sein de cette interaction des systèmes, SAP ne se charge plus que de générer les ordres et de transmettre ensuite l’ordre de fabrication assorti de la liste des pièces à HYDRA. Le MES se charge de la planification détaillée (quelle machine, quel outil, quelle marchandise, quel opérateur) et transmet une liste des pièces à viadat. Celui-ci génère à son tour des ordres de réapprovisionnement et des instructions de transport pour que les robots amènent le matériel auprès des 45 postes de travail. Une fois la pièce terminée, elle est déposée dans une zone tampon et scannée, indiquant ainsi à viadat qu’un robot peut désormais la stocker.

L’usine autorégulatrice a permis d’augmenter le taux de rendement global de la production de VACOM entre 5 et 10 %. Kevin Möser est certain que ce taux pourra quasiment doubler lorsque l’optimisation sera complètement terminée.

Sur le même sujet

Derniers articles publiés dans les rubriques Progiciels

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 185 - octobre / novembre 2020

Stratégies Logistique n°185 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.