Accueil / Supply chain management /

Vers des chaînes logistiques plus ouvertes et résilientes

, par Erick Demangeon

Pour le Club Demeter Logistique Responsable, la Covid a confirmé deux tendances pour augmenter la résilience des chaînes logistiques : le besoin d’une communication plus intégrée de l’amont à l’aval et de plans d’action coopératifs. La digitalisation est présentée comme un levier pour relever ces défis.

La 11e édition du baromètre 2020 du Club Demeter évalue l’impact de la crise sanitaire du Covid-19 sous trois thèmes : la résilience des organisations, les nouvelles pratiques et la transition des modèles. Composée de distributeurs (27 %), industriels (24 %), prestataires transport-logistique (37 %) et d’institutionnels (18 %), sa quarantaine de membres a servi de panel à ce sondage dont les résultats ont été présentés le 25 juin.

Le transport et les RH salués

Premier enseignement commenté par David Bordessoules de GT Solutions, « c’est au plus près du terrain que les entreprises ont été les plus résilientes tout particulièrement sur le plan des transports et du management des équipes. Cela peut s’expliquer par leur habitude à gérer de fortes variations opérationnelles et crises terrain ». Sur une note moyenne de 3,87 sur 5, ces deux indicateurs obtiennent 4,29 et 4,13. Pour le transport et les entreprises qui ont maintenu leurs activités pendant le confinement (60 % du panel), les schémas en place ont été adaptés et des solutions ont été trouvées pour satisfaire la demande de livraisons à domicile.

JPEG - 47.4 ko

« Les axes de progrès demeurent dans la relation client et les pratiques collaboratives ». Avec l’organisation des flux où sont constatées les différences les plus fortes entre distributeurs, industriels et prestataires, « les entreprises devront apporter une attention particulière à ces enjeux lors de la mise à jour de leurs plans de continuité d’activité (PCA) ».
A noter que 75 % du panel déclare avoir versé une prime à leurs équipes opérationnelles transport et logistique. Dans 48 % des cas, son montant a été égal ou supérieur à 1 000 €.

De nouveaux partenariats durables

Développée par Christophe Estube d’Eurial Logistique, la partie consacrée aux nouvelles pratiques rapporte que « 53 % des entreprises ont noué de nouveaux partenariats pendant la crise en particulier les industriels et les prestataires ». 70 % de ces entreprises estiment que ces nouveaux partenariats seront durables. « Ces collaborations se sont faites entre fournisseurs et sous-traitants habituels mais aussi avec des acteurs du secteur public comme les hôpitaux sous la forme de dons ou d’échanges de matériels. Elles ont porté aussi sur des mutualisations du capital humain à l’origine de synergies entre acteurs du secteur durables ».

JPEG - 32.9 ko

Pour 59 % du panel, les nouvelles technologies déployées dans les domaines du tracking ou de la robotisation les ont aidés pendant la crise. A l’unanimité, les membres du Club sont convaincus que le futur de l’échange d’information se trouve dans les solutions digitales et collaboratives permettant une meilleure gestion des prévisions et anticipations des événements. « Autour par exemple de la blockchain, des plateformes de mutualisation des besoins et ressources, l’échange de données, le suivi en temps réel ou la digitalisation des modes de communication, elles occuperont une place prépondérante dans leurs plans de prévention des risques sanitaires à court terme. Il s’agit donc davantage d’innovations incrémentales que d’innovations disruptives ».

PCA à adapter, réseaux existants fragilisés

Le chapitre consacré à la « transition des modèles » confirme ces réponses. Pour Jérôme Saillour de Décathlon, « le Covid a mis en lumière la nécessité de réintégrer de façon durable les risques sanitaires mais aussi climatiques au sein des organisations et des enjeux fondamentaux des entreprises ». Pour autant ces dernières reconnaissent ne pas être encore préparées ou sereines face à ces risques. Si le transport a démontré son rôle stratégique pendant la crise, les industriels, les prestataires et surtout les distributeurs estiment que son image n’en bénéficiera pas de façon pérenne.

JPEG - 26.1 ko

Parmi les changements de modèles les plus cités, la transition énergétique, l’automatisation des processus et l’omnicanalité se distinguent. « On peut estimer que cette crise va favoriser le développement de solutions d’automatisation en faveur davantage de solutions de mécanisation simples que d’innovations de rupture. L’après-Covid met en lumière un modèle phygital encore plus développé avec un boost du Click & Collect et une croissance durable des livraisons à domicile. Cela risque in fine de fragiliser les réseaux physiques existants ».


Voir en ligne : Synthèse du baromètre 2020 du Club Demeter

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 183 - juin/juillet 2020

Stratégies Logistique n°183 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.