Accueil / Transport /

Les propositions de l’AUTF pour la relance

, par Luc Battais

Dans le cadre du plan de relance de l’économie annoncé par le gouvernement, les chargeurs de l’AUTF, par la voix de leur président, Denis Choumert, demandent une démarche globale de révision des schémas logistiques. L’objectif serait de trouver un nouvel équilibre modal favorable notamment au transport rail-route.

Stratégies Logistique : Le gouvernement a annoncé pour septembre un plan de relance de l’économie. Quelles mesures, quelles stratégies concernant les organisations logistiques des industriels que vous représentez devraient participer à cette relance, comment allez vous procéder ?

Denis Choumert : Pour l’essentiel, nous allons nous appuyer sur l’association France Logistique dont nous sommes membres fondateurs et à la gouvernance de laquelle nous participons.
Ce que nous disons à France Logistique est que la relance doit être appuyée sur une dose de rééquilibrage modal notamment entre le rail et la route. Or selon nous, la reconquête de part modale pour le ferroviaire passe d’abord par le transport combiné notamment dans les relations avec les ports maritimes français ou ceux de mer du Nord.
Il y a aussi de gros potentiels d’activité sur des liaisons à l’intérieur de l’Europe, surtout si, du fait de la relocalisation de certaines industries dans l’Union européenne, se créent des plates-formes qui livreraient toute l’Europe. Il y a aussi du potentiel entre sites français.

S.L. : Quelles solutions proposez-vous ?

D.C. : Nous demandons qu’une action soit menée qui consisterait à évaluer le besoin en hubs et en entrepôts en Europe susceptibles de devenir des points de massification dans un futur où l’on doit s’attendre à d’autres visions de la façon de produire, de stocker et à devoir massifier davantage les transports pour réduire les besoins en énergie décarbonée, ressource qui sera limitée et chère.
Dans un certain nombre de cas on va abandonner les flux tendus dans un contexte où il y aura un peu moins de flux logistiques venant d’Asie et des Etats-Unis et un peu plus d’Europe.
Nous disons : menons en parallèle cette réflexion sur des schémas logistiques globaux structurés autour de points de massification pour le transport et notamment le transport ferroviaire. C’était une des pistes que devait explorer France Logistique en coordonnant et en élargissant le travail entamé depuis un an sur les axes logistiques stratégiques.
En effet on ne peut aborder les problématiques de transfert modal et d’amélioration des réseaux ferrés notamment qu’en ayant une vision d’ensemble sur la répartition optimale de ces plateformes. Même analyse pour les entrepôts. La problématique n’est pas seulement de travailler à la facilitation de leur implantation mais également de savoir où il serait pertinent de les construire dans le cadre de schémas logistiques globaux.

S.L. : Sur quels outils pensez vous pouvoir vous appuyer ?

D.C. : il faut une analyse prospective des flux permettant de localiser les possibilités de massification. Nous devons construire des bases consolidées à partir des informations disponibles chez la plupart des grands opérateurs prestataires logistiques, ports, grands chargeurs.
Ayons cet objectif à horizon 5 ans dans une stratégie transversale de partage de données entre tous ces acteurs, en s’appuyant sur les projets de recherche européens ou privés dans ce domaine de la digitalisation et de l’IA.

L’intégralité de l’interview est à lire dans Stratégies Logistique n°183 à paraître.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 185 - octobre / novembre 2020

Stratégies Logistique n°185 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.