Accueil / Transport /

Tensions sur les approvisionnements

, par Stratégies Logistique

Une « guerre des stocks » frappe cruellement une industrie, alors que la production en France et en Europe repart plus vite qu’anticipé. Les fournisseurs peinent à suivre la cadence.

Des prix qui montent. Des délais qui s’allongent. Des entrepôts et des usines qui souffrent. Comme par exemple l’usine Toyota de Valenciennes, fermée deux jours en début de semaine, en raison de problèmes d’approvisionnement de semi-conducteurs, notamment les composants électroniques.

« Tout le monde a été surpris par la vitesse et l’ampleur de la reprise », explique dans Les Echos, Vincent Moulin Wright, directeur général de l’organisation professionnelle France Industrie. « Le plus souvent, ce sont davantage des rapports de force défavorables à la demande que des pénuries ».

Des problèmes de disponibilité se font jour pour les plastiques et caoutchoucs, quelques métaux, le coton, le bois, la pâte à papier et, comme cité plus haut, les composants électroniques. La faute à des commandes françaises par à-coups qui ont déstabilisé les fournisseurs et laissé le champ libre aux grosses commandes asiatiques ou américaines (ou payées au prix fort).

Revoir la dépendance

Pour le plastique, par exemple, il n’y aura pas de retour à la normale avant cet été. En attendant, le prix de certains types polymères ont quasiment doublé. La faute au froid qui s’est abattu en février dernier sur le Texas, stoppant la production chez Total, Exxon ou Ineos mais aussi aux arrêts de maintenance concomitants dans plusieurs sites européens. Sans oublier un incendie chez un fabricant de résines en Allemagne. C’est ce qu’on pourrait appeler l’effet boule de neige.

Dans une interview accordée aux Echos, Michaël Fribourg, le dirigeant du groupe Chargeurs, estime que les tensions d’approvisionnement risquent de mettre à mal nombre de PME, qui reverront du coup leurs politiques d’achat. « L’écart va se creuser avec d’un côté des entreprises assez fortes et riches pour avancer l’argent et reconstituer leurs stocks et, de l’autre, des entreprises plus faibles qui ne pourront pas faire face à leurs besoins en fonds de roulement », anticipe-t-il avant de conclure : « Il faudra repenser les circuits d’approvisionnement. Les industriels européens, en particulier, ne peuvent pas être aussi dépendants de fournisseurs à l’autre bout du monde ».

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 188 - avril / mai 2021

Stratégies Logistique n°188 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.