Le numéro 203 est en accès libre

Feuilletez gratuitement Stratégies Logistique 203 - octobre/novembre 2023.

En bref

Still promeut la manutention automatisée auprès des PME

La start-up de formation des livreurs Delivery Academy va lever 1,2 M€

Découvrez l'abonnement numérique

Accueil / Transport

Décarbonation du TRM : l’Etat doit s’engager pour préserver la compétitivité européenne

, par Stratégies Logistique

La chambre syndicale internationale de l’automobile et du motocycle (CSIAM), représentant 54 constructeurs et 81 marques, soit 55% des immatriculations pour 30 milliards d’euros de chiffre d’affaires, appelle à l’engagement de l’état pour préserver l’avantage compétitif des constructeurs européens.

La CSIAM estime aujourd’hui que l’industrie des camions, bus et cars est européenne, car elle possède un avantage technologique et commercial qui place les constructeurs en position de force sur le marché mondial. En effet, les constructeurs (avec des entreprises telles que DAF Trucks, Daimler, Iveco, MAN, Scania, Van Hool, VDL, Volvo Group et Volta Trucks) commercialisent déjà des véhicules électriques pour l’ensemble des besoins du transport de marchandises et de voyageurs.

« Les financements et les aides actuellement disponibles sont encore insuffisants pour accélérer pleinement la transition vers l’électrification du parc de véhicules », estime la CSIAM. « Les appels à projet de l’ADEME, comme le dernier annoncé de 60 millions d’euros, vont dans le bon sens, mais ils permettent de financer au maximum quelques 500 camions.. Les critères d’obtention de ces aides sont différents et les entreprises n’ont pas toujours l’information nécessaire, ce qui rend les dossiers fastidieux à constituer ».

Différences de subventions en Europe

La chambre syndicale internationale de l’automobile et du motocycle constate également des différences de subventions en Europe, qui peuvent être défavorables à la France. Par exemple, en Allemagne, la subvention la plus élevée pour un véhicule électrique est de 360.000 euros, tandis que des modèles de subventions comparables existent en Belgique et en Espagne, où les montants maximaux des subventions atteignent respectivement 160.000 euros et 190.000 euros. En Norvège et en Suède, les aides sont également très avantageuses.

« La dispersion observée au sein de l’Union européenne, et plus largement en Europe dans ce domaine est préjudiciable aux constructeurs, à leurs clients et, au-delà, à l’ensemble de la population dans la mesure où cette dispersion apparaît contradictoire avec les ambitions considérables poursuivies par les gouvernements et l’Union européenne », conclut la chambre syndicale. « Un système de subvention simple, inscrit dans la durée et à la hauteur des enjeux à traiter constituerait un progrès considérable et faciliterait, pour l’ensemble des acteurs, leur implication dans la décarbonation ».

Mesures d’accompagnement indispensables

Pour la réalisation de la feuille de route de décarbonation, il serait également indispensable, toujours selon la CSIAM, de mettre en place un ensemble de mesures d’accompagnement énergétique, notamment une planification et des aides pour l’installation des bornes de recharge pour les véhicules industriels, ainsi qu’un taux de TVA réduit pour l’électricité à usage professionnel et l’extension du bouclier tarifaire à la mobilité électrique pour les gestionnaires de poids lourds.

Selon l’ACEA, l’Europe compte 52 usines d’assemblage de camions, qui ont produit 470.388 camions au sein de l’Union européenne en 2021. De plus, 169.147 camions de plus de 5 tonnes ont été exportés dans le monde entier cette même année, représentant une valeur de 5,8 milliards d’euros.

Les constructeurs européens se sont fixé des objectifs ambitieux (projections d’immatriculations de véhicules neufs électriques de plus de 7,5 tonnes s’établissent à 14 % en 2025 et à 50 % en 2030 avec un parc roulant de 446.000 unités actuelles, dont 62.440 électriques en 2025 et 223.000 en 2030).

En France, la contribution des constructeurs tels que Daimler, Iveco, Scania et Volvo Group totalise 85.000 véhicules sur le sol français. Ces fabricants soutiennent l’économie locale en créant des emplois (17.800 existants) et en stimulant la croissance industrielle.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 206 - avril / mai 2024

Stratégies Logistique n°206 est paru.

Supplément immobilier / SIMI 2023

Téléchargez ou feuilletez ce hors-série consacré au salon SIMI qui s’est tenu à Paris du 12 au 14 décembre 2023.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 23 - Eco Class Logistics

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Eco Class Logistics, qui s’est tenu à Paris le 28 septembre 2023.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.