Accueil / Transport / Livraison /

Covid-19 : Quelles offres de livraisons ?

, par Stratégies Logistique

La pandémie de Covid-19 a vu augmenter le nombre de commandes en ligne et donc de livraison à domicile. Si Mondial Relay et Relais Colis sont fermés depuis le début du confinement, la majeure partie des autres services sont maintenus, avec parfois des offres spéciales durant la crise.

Mondial Relais et Relais Colis ont en effet vu beaucoup de leurs commerces points de retraits fermés : si les colis réceptionnés dans le cadre du premier ne pourront être récupérés que lors du déconfinement, Relais Colis a activé un plan de récupération des envois afin de les réinjecter dans les services de livraison. Colis Privé donne dix jours à la réouverture des commerces pour récupérer les colis et annonce des délais allongés pour le traitement et la livraison des commandes actuelles.

Les autres acteurs de la livraison maintiennent leur fonctionnement, avec également quelques perturbations. La Poste a suspendu ses garanties de livraison sur les Colissimos. Les équipes ayant été réorganisées, les livraisons s’effectuent les jeudis et vendredis. Il est demandé aux commerçants de se limiter au strict nécessaire et d’adopter les formats pour les boîtes aux lettres réglementaires.

Offres de crise

Chronopost assure les collectes et les livraisons mais ne garantit plus non plus les délais. DPD ne fonctionne plus les mercredis et vendredis, sans aucune garantie de délai. TNT (futur Fedex) a suspendu son service de livraison à des créneaux précis. UPS ne rembourse plus le client en cas du non respect de livraison. GLS fonctionne désormais du lundi au jeudi, tous les colis n’ayant pu être livrés seront renvoyés à l’expéditeur. DHL fait état aussi de délais allongés, surtout dans l’Est de la France particulièrement touchée par l’épidémie mais avec des informations disponibles en temps réel : il propose même une offre de 40% moins cher par rapport au tarif standard. Amazon a, lui, annoncé se limiter aux produits dits « essentiels ».

Cubyn, qui externalise la logistique des commerçants, prépare le colis et l’envoie en choisissant le meilleur transporteur. En combinant une large palette de partenaires, Cubyn continue de livrer en J+2 et J+1 des zones qui ne sont plus desservies par certains transporteurs, pour environ 30% moins cher que le marché. A l’occasion de cette crise, l’entrée de stock et le stockage sont gratuits sur les produits de première nécessité au moins jusqu’au 18 mai 2020 (au lieu de 18€ à 100€ le m3).

Dernier kilomètre

Présent dans 80 villes en France, Stuart (groupe La Poste), Stuart est une plateforme numérique de course urgente (dans l’heure) qui met en contact un donneur d’ordre avec un livreur professionnel. Pendant la durée du confinement, les frais d’intégration sont offerts. Un tarif solidaire à partir de 5,95 euros HT pour des livraisons à vélo est proposé aux petits commerçants à poursuivre leurs activités, tandis que les pharmacies pourront bénéficier d’un tarif par livraison à partir 5 euros HT (maximum 10 km à vélo dans toutes les villes, jusqu’à 50 km en véhicule à Paris).

Star Service, spécialiste de la distribution urbaine, garantit son service de livraison en mettant en place des mesures sanitaires renforcées. L’acteur historique du dernier kilomètre livre des médicaments, respirateurs et produits d’urgence vitale aux professionnels du secteur médical (officines, CHU, cliniques et établissements de santé…). Le groupe assure également quotidiennement la livraison de dizaines de milliers de produits alimentaires et de première nécessité auprès des français ainsi que des repas dans les hôpitaux ou chez les particuliers, pour les personnes les plus âgées et fragiles.

Face à la fermeture de certains bureaux de postes, le logisticien E-Logik propose aux commerçants de déposer gratuitement leurs colis déjà étiquetés dans ses 18 entrepôts présents dans toute la France et ainsi bénéficier des collectes.

Règles sanitaires

Tous les acteurs ont bien évidemment mis en place les règles sanitaires édictées par le gouvernement, en généralisant la livraison sans contact. Selon l’OMS, la probabilité qu’une personne infectée contamine les marchandises est faible, tout comme le risque de contracter le virus par contact avec un colis, qui par définition a été déplacé et soumis à des températures diverses. Il n’existe à ce jour aucune preuve que le coronavirus puisse être transmis par des objets ou colis, y compris provenant de lieux où des cas de coronavirus ont été signalés.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 182 - avril/mai 2020

Stratégies Logistique n°182 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.