Accueil / Environnement /

Une réponse aux critiques sur Seine-Nord Europe

, par Stratégies Logistique

Suite au rapport de la Cour des Comptes Européennes publié en juin dernier sur les mégaprojets de l’Union européenne, l’association Seine-Nord Europe a répondu aux critiques émises.

La Cour des Comptes Européenne (CCE) a publié en juin dernier un rapport spécial sur huit méga-projets de transport européen cofinancés par l’Europe, dont le canal Seine-Nord. Le gendarme des finances européennes avait émis de sérieuses réserves sur les prévisions affichées de cette future liaison fluviale (relire notre article Gros doutes sur les prévisions de trafic du canal Seine Nord.

Le potentiel de trafic a en effet été remis en cause par la CCE « mais que nous croyons toujours cohérent, avec le choc de compétitivité du grand gabarit », assène le communiqué. « Notre association rappelle qu’à l’heure actuelle 4 millions de tonnes de marchandises transitent aujourd’hui par le canal du Nord, avec une part modale fluviale d’environ 3 %. Les prévisions de trafic sont de l’ordre de 20 millions d’ici 2060 grâce à l’ouverture du canal Seine-Nord Europe », fait remarquer l’association.

Pour se défendre, elle calcule que la part modale de la voie d’eau sur cet axe passerait potentiellement à 12 %, comparativement aux autres voies d’eau à grand gabarit. « Cette augmentation des trafics ne semble pas optimiste, mais bien correspondre à la réalité logistique observée dans d’autres régions ».

Politique cohérente de report modal

Par ailleurs, le rapport de reconfiguration du Député Rémi Pauvros a bien montré que « grâce à une politique de transport volontariste et cohérente, ce report modal vers la voie d’eau peut être accentué. Ainsi, la Belgique est parvenue à doubler la part modale du fluvial entre 2000 et 2010 pour passer de 10% à 18% des marchandises transportées » (cf. rapport de 2013) », souligne le maitre d’oeuvre du projet.

La CCE précise d’ailleurs dans ses conclusions que « pour que ces prévisions de trafics se réalisent, des initiatives efficaces doivent être prises pour encourager le transfert modal ». L’association Canal Seine Nord s’est constituée en partie pour mettre en place une politique de transport forte et cohérente en la matière, militant notamment pour une taxe incitative au report modal sur cet axe Nord-Sud, en vue de rembourser l’emprunt de bouclage nécessaire pour le financement de Seine-Nord Europe (de l’ordre de 0,8 milliard €).

Une autre critique de la CCE, concernant le retard et le coût du projet « qui omet à tort sa réactualisation et son nouveau dimensionnement », rappelle l’association. « Il n’a jamais été question que le projet Seine-Nord Europe soit mis en service en 2002 ». Le pré-chiffrage initia, qui date de 1993 (1,2 milliard €), proposait un tracé et un gabarit bien différents.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 184 - septembre 2020

Stratégies Logistique n°184 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.