Accueil / Supply chain management / Progiciels /

Qima digitalise les contrôles qualité et RSE

, par Erick Demangeon

L’un des leaders mondiaux du contrôle qualité et conformité des chaînes d’approvisionnement vient de lancer sa plateforme collaborative. Connectant marques, distributeurs et importateurs à leurs fournisseurs, QimaOne améliore la visibilité sur tous les maillons.

Fondé en 2005 à Hong Kong, Qima emploie 3 800 salariés et compte 35 bureaux et laboratoires. « Nos inspecteurs, auditeurs et ingénieurs sont répartis dans 85 pays. Ils interviennent à travers le monde pour le compte de 14 000 clients : des grandes marques du textile et de la mode, des distributeurs et importateurs de biens de grande consommation et alimentaires. Depuis sa création, Qima a réalisé des millions d’inspections et d’audits sur sites dans des usines, entrepôts et fermes, et a développé des outils digitaux uniques », présente Mathieu Labasse, directeur général de Qima France.

Meilleure visibilité sur ses fournisseurs

Ces expertises ont donné naissance à la plateforme collaborative SaaS QimaOne en octobre 2020. « QimaOne connecte en temps réel les marques, distributeurs et importateurs à leur réseau d’approvisionnement et de fournisseurs pour contrôler et améliorer la qualité et la conformité des produits, augmenter la visibilité et la transparence de leur supply-chain, et réduire les inefficacités opérationnelles ». Selon Mathieu Labasse, elle répond à un réel besoin puisque, selon lui, plus de 46 % des entreprises utilisent encore des rapports qualité « papier » et des fichiers Excel non consolidés. « Seulement 6 à 10 % disent avoir une visibilité complète sur leur supply-chain et plus de 60 % déclarent n’avoir aucune visibilité au-delà du premier cercle de leurs fournisseurs ». Moins de 25 % des entreprises cartographieraient leur réseau de fournisseurs à l’aide d’outils numériques ajoute-t-il.

IKKS contrôle ses appros d’Asie

C’est pour répondre à ces enjeux que Qima a conçu QimaOne avec ses équipes R&D basées à Lille. Depuis son lancement, une quinzaine de donneurs d’ordres l’ont déployé dont l’acteur français du prêt à porter IKKS pour digitaliser les contrôles qualité et conformité de ses approvisionnements de Chine, d’Inde et du Vietnam.
Premier avantage de la plateforme selon Qima, « l’utilisation de protocoles standardisés et centralisés par secteur d’activité quelle que soit la localisation du ou des fournisseurs ». Chaque client a la possibilité d’inviter ses fournisseurs à rejoindre la plateforme et, de la même façon, les sous-traitants éventuels de ces fournisseurs sont également invités à la rejoindre afin d’avoir une visibilité sur l’ensemble de la chaîne. « Les clients de QimaOne peuvent programmer des inspections sur chacun de ses maillons sur la base de workflows et checklists standardisés et/ou configurables. Leurs fournisseurs et les éventuels sous-traitants de ces derniers peuvent réaliser eux-mêmes les inspections grâce à une application mobile ou demander, via la plateforme, à ce qu’un inspecteur externe intervienne sur site ». L’une des innovations de cette application est le relevé de mesures par reconnaissance vocale avec prise de photos et alertes si mesures incorrectes par rapport à la commande. Une fois l’inspection réalisée, le rapport est disponible sur QimaOne et le client peut demander à son fournisseur ou à l’auditeur des précisions de façon interactive. « Le client prend alors rapidement la décision d’accepter le lot, de le refuser ou de planifier des actions correctives avec son fournisseur ».

Aide à la décision

L’application mobile permet aussi de géolocaliser avec précision l’implantation du fournisseur et de ses éventuels sous-traitants. Grâce à ces données, QimaOne fournit une cartographie fiable d’un réseau d’approvisionnement donné et permet d’identifier les cas de sous-traitances non autorisées. L’analyse historique des inspections assure en outre un suivi de la performance et de la qualité des fournisseurs selon des critères paramétrables ou standards. «  Dans le cas de commande à haut risque en termes de délais ou de valeur par exemple, le client pourra mieux sélectionner ses fournisseurs grâce à ce benchmark et aux tableaux de bord de la plateforme », annonce Mathieu Labasse.

Le magazine et les hors-séries

Stratégies Logistique 190 - septembre 2021

Stratégies Logistique n°190 est paru.

Supplément SIMI 2019

Téléchargez ce supplément consacré à l’immobilier logistique et au salon SIMI, qui s’est tenu à Paris du 11 au 13 décembre 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.

Hors-série n° 18 - Retail Chain

Téléchargez ce hors-série consacré à l’événement Retail Chain, qui s’est tenu à Paris le 10 avril 2019.

Cliquez ici pour télécharger ce hors-série.